Ushahidi reprend du service pour les prochaines élections

legacy.ushahidi.com_1

La semaine dernière, j’ai fait une incursion avec Boris dans l’antre des « geeks » ou des « techies » de Nairobi, le iHub.Une vaste salle aux allures de loft new-yorkais. Murs blancs, verts et noirs, grandes baies vitrées avec une vue sur tout le centre ville et d’où on aperçoit – par beau temps – les collines de Ngong si chères à Karen Blixen.

C’est le lieu de rencontre des fans d’informatique de la capitale kényane, de tous ceux qui rêvent de démarrer une start-up internet. Une « cool place », selon ses fondateurs, avec bar à capuccino et jus de fruits, et baby foot pour se détendre les épaules. Tout le monde ici a le nez dans un ordi,  la plupart du temps un MacBook Pro dernier cri…

Ce iHub a été ouvert en 2010 par Ushahidi, une start-up kényane qui s’est fait connaître dans le monde entier en créant une plate forme de cartographie de crise. L’histoire remonte à début 2008, au plus fort des violences post-électorales. Atterrés par le déferlement de haine, un groupe de bloggers kényans  crée la plate-forme internet « Ushahidi (témoignage en swahili). L’idée est de collecter les témoignages de violences, envoyés par sms ou mail, et à les placer sur une carte interactive, pour pallier les insuffisances des media traditionnels qui peinent à recueillir des informations fiables dans tout le pays.

Pour mémoire, 30 millions de Kényans disposent d’un télephone portable, soit 75% de la population et les sms sont très peu chers ici, donc accessibles au plus grand nombre.

L’initiative a connu un vrai succès. Les fondateurs ont reçu l’appui financier de plusieurs fondations et ils ont créé un logiciel open source accessible à tous. Depuis, ce logiciel « made in Africa » a été utilisé des milliers de fois dans plus de 150 pays pour cartographier des crises (lors du tremblement de terre en Haïti ou des incendies de forêts en Russie par exemple). Une fois les messages scrupuleusement vérifiés, la carte peut faciliter l’organisation des secours ou conduire à l’intervention des forces de sécurité (en cas de violences) par exemple.

Ushahidi se prépare désormais aux prochaines élections du 4 mars au Kenya. Elle a créé un nouveau site, baptisé Uchaguzi (élections) et prévoit une campagne de pub dans les media kényans pour mobiliser les électeurs. Et cette fois, ils pourront aussi communiquer leurs informations à travers twitter et les réseaux sociaux. Une vraie success story africaine !

Publicités

Étiquettes : ,

2 Réponses to “Ushahidi reprend du service pour les prochaines élections”

  1. TheBigBoss Says:

    Ushahidi a pris un coup de vieux !

    La vraie nouvelle c’est que Google va faire une plateforme pour surveiller les élections – https://www.facebook.com/PeperukaBlog/posts/125183120983501 – et que le CEO de Google était au Kenya la semaine dernière (et a rencontré Boniface Mwangi).

    Enfin, petite info, le gars qui a créé Ushahidi, David Kobia, était aussi le propriétaire du forum kényen Mashada… Et pendant qu’Ushahidi était loué par tous les médias, le forum était rempli de messages de haine et d’images violentes. C’est pourquoi lorsqu’Ushahidi a été lancé, j’avais un peu pollué sa réputation via des commentaires. White African m’a alors écrit et nous avions discuté; puis fort sagement David a décidé de fermer le forum Mashada qui n’avait réouvert depuis !

    • mariewolfrom Says:

      Merci de cette précision mais ce que prévoit de faire Google est totalement différent, comme on peut le voir en allant sur leur Kenya elections hub (http://www.google.co.ke/elections/ed/ke). Ce n’est pas une carte nourrie par des informations envoyée par sms ou tweet mais une compilation d’articles et de dépêches sur les élections. Par ailleurs,Ory Okolloh, passée chez Google, est une des co-fondatrices d’Ushahidi. Les deux sites devraient donc être complémentaires plutôt que concurrents. Et, de mon point de vue, non Ushahidi n’a pas pris une ride !!
      Par ailleurs, en ce qui concerne ce qu’on appelle ici le « hate speech », Ushahidi a lancé un projet intéressant de surveillance des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :