Les Kényans enterrent leurs députés insatiables

Kenyan MP state funerals 16-01-2013

Des militants de la société civile kényane ont organisé mercredi un simulacre de « funérailles nationales » pour leurs députés, qui viennent d’achever leur mandat sur un nouveau scandale. Juste avant l’expiration de leur mandat, ces derniers se sont à nouveau voté un confortable « parachute doré » de 80.000 euros chacun. Au passage, ils se sont octroyés un passeport diplomatique à vie, l’accès aux salons VIP des aéroports, et… des funérailles nationales !

Les députés kényans, qui sont parmi les mieux payés au monde (avec 9.900 euros de salaire mensuel non imposable), avaient déjà tenté de faire passer la mesure en octobre dernier mais elle avait alors été retoquée par le président Mwai Kibaki, en raison de sa non conformité constitutionnelle. Selon la nouvelle Constitution c’est à une commission indépendante qu’il revient de décider des salaires dans la fonction publique

Ils sont donc revenus à la charge, après avoir cette fois pris le soin de voter également une retraite très confortable pour le président sortant. Manoeuvre grossière mais qui pourrait néanmoins se révéler efficace. Après avoir signé sans état d’âme la loi le concernant, le président Kibaki a refusé de parapher celle concernant les députés, mais a laissé la porte ouverte à son adoption future, selon les media kényans.

Furieux, quelques centaines de Kényans ont donc pris leurs députés au mot, organisant sur le champ les funérailles nationales auquelles ils aspirent. Portant sur leurs épaules 221 cercueils noirs (un par député), ils ont traversé le centre ville en chantant de pseudo hymnes funèbres, avant de finir par mettre le feu aux cercueils empilés devant le Parlement.

A l’heure du bilan, on peut reconnaître à ce Parlement quelques vertus, notamment celle d’avoir voté l’essentiel des lois d’application de la Constitution. Mais la plupart des Kényans retiendront surtout l’invraisemblable avidité de ces députés et la corruption de nombre d’entre eux. Il sera intéressant de voir si certains seront réélus le 4 mars prochain….

PS: 80.000 euros, cela équivaut à 61 ans de salaire pour un Kényan moyen…

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :