Turkana

Boris vient de rentrer d’une semaine au Turkana, cette immense région désertique du nord du Kenya qui entoure le lac éponyme. Une véritable expédition à bord d’une vieille Range Rover, bourrée de jerricans d’essence (pas de stations service là-bas), de bidons d’eau potable, de boîtes de conserve, d’une tente et de couvertures en cas de panne…. Voilà son récit:

Le Turkana fait beaucoup rêver parmi les expatriés ici: territoire aride du bout du monde, nomades à mille lieux de notre mode de vie, bref, la dernière frontière. (Pour les Kényans, c’est tout autre chose: un territoire sans foi ni loi, tout au nord, dont ils ont hérité à l’indépendance sans avoir jamais vraiment su depuis quoi en faire. Du moins avant la découverte de gisement de pétrole il y a deux mois, mais c est une autre histoire …)

Bref, ce lieu écrasé de chaleur où a été tourné la fin superbe et tragique du film « La constance du jardinier » était tout en haut de ma « to do list ». Avec de beaux reportages en perspective: le projet de plus grand parc éolien d’Afrique, et les menaces que fait peser sur le lac Turkana, classé au patrimoine de l’humanité par l’Unesco, le projet en Ethiopie voisine de construire en amont le plus haut barrage d’Afrique.

Deux jours et demi de route pour y aller, en grande partie de la piste impraticable en saison de pluies. Mais William, Carl, Lion notre guide local et moi avons eu la chance de passer entre les gouttes à bord de notre Range Rover Defender de location passablement fatiguée. Et sur place, les paysages grandioses espérés, les collines finement découpées à perte de vue, les déboulis de lave se jetant dans les eaux couleur de jade du Lac Turkana.

Et bien sur des rencontres, brèves mais riches. Avec Agnes Ngare, véhémente grand mère Turkana parée de bijoux, qui rêve d’avoir la télé quand le parc éolien lui fournira enfin de l’électricité. Avec Lparin Lokuk, jeune pêcheur El Molo qui m’a confié la nostalgie de sa génération de n’avoir jamais connu, contrairement à ses aînés, le plaisir de partir chasser en groupe le redoutable hippopotame, et ainsi de pouvoir “mieux connaître ses forces et ses faiblesses, afin de devenir de meilleurs hommes » (traditionnel rite de passage à l’âge adulte chez les El Molo, cette chasse est désormais interdite au Kenya au motif d’ailleurs justifié de la protection de l espèce).

Avec David Kariuki, un proviseur qui avale en cette saison ses 4.000 km annuels de pistes pour recruter les élèves de milieu particulièrement défavorisé de ces contrées reculées, et à qui il offrira une place dans son lycée financé par des donateurs et par l’église. Avec Joseph Lekuton, le députe local fort en gueule, adulé de ses administrés et incontestablement charismatique.

Le Turkana est de loin la région la plus pauvre du Kenya — 94% de la population vit sous le seuil de pauvreté, contre 22% à Nairobi –, infestée de bandits — une voiture s’est fait tirer dessus peu après notre passage –. Mais il y a aussi beaucoup à apprendre à fréquenter, même brièvement, cette population qui réussit depuis toujours l’exploit de survivre dans un environnement parmi les plus hostiles de la planète.

Publicités

2 Réponses to “Turkana”

  1. Anne Says:

    passionnant ce bref CR de voyage au bout du monde kényan

    je me souviens de mon émerveillement des images du film la Constance du jardinier … je ne savais pas que ces paysages somptueux étaient au Turkana ..

    quant aux fortes personnalités que tu évoques cela donne envie de les connaitre ..

    Marie tu peux en faire des portraits ?

    ;

  2. boris Says:

    Merci Anne de ton commentaire. Moi aussi je suis tombé amoureux et du livre, et du film de la Constance du jardinier, et je reste hanté par la beauté tragique de la fin dans les paysages apocalyptiques du Turkana…L equipe du film a d ailleurs fait don d’une partie des profits du film à la région. A (re)voir/lire d’urgence !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :