Une lionne dans les faubourgs de Nairobi

Ce qu’il y a de bien quand on vit en Afrique, c’est que même sans rien faire on peut parfois avoir l’illusion d’être de vrais aventuriers. De ces pionners qui bravaient tous les dangers pour s’installer sur des terres inconnues…

Hier par exemple, si l’on en croit cette dépêche AFP, nous avons peut-être échappé par miracle aux crocs d’un fauve assoiffé de sang. Et j’aime bien la chute, qui laisse à penser que d’autres lions rodent peut-être… Mais que cela ne vous décourage surtout pas de venir nous rendre visite !

 Une lionne rôdeuse, échappée depuis 4 mois du parc de Nairobi, est abattue
   
    NAIROBI, 3 mai 2012 (AFP) – Les autorités kényanes ont abattu jeudi une lionne qui s’était échappée du parc national de Nairobi et rôdait, avec ses quatre lionceaux, dans le voisinage du parc à une quinzaine de km du centre de la capitale kényane.
   Depuis quatre mois déjà, la lionne s’invitait régulièrement dans un quartier adjacent au parc, a raconté l’autorité de gestion des parcs kényans, le Kenya Wildlife Service (KWS), dans un communiqué.
   Depuis autant de temps, les rangers tentaient de la capturer pour lui faire regagner le parc, ou l’envoyer dans une autre réserve. Sept pièges avaient été installés, qu’elle avait toujours réussi à déjouer.
   « Il était difficile de localiser la lionne, » a expliqué KWS. « Mais nous savions qu’elle était (dans les environs) parce qu’elle avait été repérée grâce à des appareils photos cachés par un résident », a-t-il précisé. De nombreux habitants avaient aussi signalé sa présence.
   La lionne et ses quatre petits avaient fini par être localisés mercredi matin. Mais quand une équipe de vétérinaires et de rangers ont tenté de l’attraper jeudi après-midi, la lionne a commencé à charger, et il a fallu l’abattre, a poursuivi KWS.
   « Les quatre lionceaux, en bonne santé, ont pu être secourus et se trouvent à l’orphelinat des animaux de Nairobi, » a assuré le KWS.
   L’organisme de gestion des parcs appelle toutefois la population du quartier à la vigilance, et à lui signaler d’éventuels autres prédateurs rôdeurs.
   Le parc de Nairobi compte une trentaine de lions, a précisé le porte-parole du KWS, Paul Udoto. Et « il est possible que plus d’un lion se soit échappé du parc, » ajoute l’organisme dans son communiqué.
   aud/jpc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :