La juge, la garde et les caméras de surveillance…

C’est le scandale du moment au Kenya. Le 31 décembre, Nancy Baraza, la deuxième plus haute personnalité de la justice kényane puisqu’elle est l’ajointe du « Chief justice », est allée faire des emplettes à Village market, un centre commercial huppé de Nairobi. A ses portes, les clients sont systématiquement contrôlés, leurs sacs fouillés, comme dans tous les lieux publics de Nairobi depuis que des menaces terroristes contre la capitale kényane ont été lancées mi-octobre par les islamistes somaliens.

Mais Nancy Baraza, elle, a ostensiblement évité le contrôle. La garde de sécurité, consciencieuse, l’a suivie dans la pharmacie où elle se rendait pour lui demander de se plier à la vérification. Mal lui en a pris. « Vous devriez savoir à qui vous avez affaire », l’a tancée en substance Madame la juge en lui pinçant le nez. Eclats de voix, confusion… Selon la jeune femme, Nancy Baraza a ensuite demandé à l’un de ses gardes du corps de menacer l’obstinée de son arme. Comme il refusait de s’exécuter, elle est allée chercher un pistolet dans sa voiture et l’a pointé sur la garde.

La juge conteste bien sûr cette version des faits, mais les dégâts sont là. Depuis plus d’une semaine elle a du se plier à plusieurs interrogatoires serrés d’une commission d’enquête, qui a aussi examiné les films pris par les caméras de surveillance et interrogé des dizaines de témoins. Il en va en effet de la respectabilité de la justice kényane, très décriée par le passé et qui venait tout juste de se refaire une virginité avec la nomination d’une nouvelle hiérarchie.

Nancy Baraza a eu beau présenter, de mauvaise grâce, des excuses télévisées, elle est loin d’être sortie d’affaire. Son attitude arrogante et son acte, qui frise le crime si elle a réellement menacé d’une arme, risque bien de mettre une fin prématurée à sa carrière. Cela semble en tout cas être le souhait de nombreux Kényans, exaspérés par l’invraisemblable impunité dont jouissent ici les puissants. Verdict de la commission d’enquête demain !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :