Pas piqué des ânes…

Dans la catégorie burlesque, le dernier communiqué du major Chirchir vaut son pesant de cacahouètes. En raison des fortes pluies qui affectent en ce moment la Somalie et rendent les routes impraticables, explique le porte-parole de l’armée kényane, les miliciens Shebab « ont recours à des ânes pour transporter leurs armes ».  

 Du coup, « toute large concentration et tout mouvement    d’ânes chargés sera considéré comme une activité shebab », ajoute-t-il. Sous-entendu, les pauvres bêtes, chargées d’armes ou pas, risquent fort d’être bombardées par l’aviation kényane. Quand on sait que l’âne est l’un des principaux modes de transport en Somalie, on peut craindre un véritable carnage.

Et le major Chirchir d’enfoncer le clou en appelant « les Kényans impliqués dans le commerce d’ânes le long de la frontière avec la Somalie à ne pas vendre leurs animaux aux Shebab, dans la mesure où cela saperait (les) efforts (de l’armée kényane) en Somalie ». Il faut espérer pour cette dernière que le patriotisme l’emportera sur l’appât du gain, puisque, précise le major, « le prix de l’âne a monté de 150 à 200 dollars »….

Et pour ceux qui auraient raté le communiqué, il y a eu la version twitter !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :