Drôle de guerre

Un titre déjà pris, je sais, mais c’est celui qui me semble le plus approprié pour décrire l’actuelle incursion de l’armée kényane en Somalie, où le grotesque côtoie le drame. Tout a commencé le 16 octobre, comme je vous l’ai déjà dit, ou plutôt écrit, dans ce blog. Et puis en fait non, selon le chef d’Etat major, c’est le 14 octobre que l’armée kényane serait entrée en Somalie.

Une opération préparée depuis des mois nous a expliqué le porte-parole du gouvernement jeudi dernier. Absolument pas, a rétorqué samedi le chef d’Etat major. L’opération Linda Nchi (quelque chose comme « Protéger la Patrie ») a été décidée le 4 octobre et en dix jours tout était bouclé. Un exploit quand on sait que l’armée kényane n’a jamais été engagée dans un conflit depuis l’indépendance du pays, en 1963…

Bref, je découvre les joies de « l’information » ou plutôt de la désinformation, si classique en temps de guerre. L’Etat-major de l’armée a promis de tenir une conférence de presse toutes les semaines (la première était samedi dernier, 15 jours après le début de l’opération). En attendant, les journalistes sont « briefés » tous les jours par un communiqué du Major Chirchir. Il est devenu une célébrité en quelques jours ici, notamment en raison de ses débuts surprenants. Alors que les porte-parole militaires sont d’ordinaire pour le moins réservés, il a stupéfait les journalistes par ses réponses candides aux questions: « Non pour l’instant nous n’avançons pas à cause de la pluie, les véhicules sont embourbés ». 

Il a aussi déclaré que les Français avaient bombardé un village côtier somalien et laissé entendre que les américains bombardaient eux aussi des objectifs en Somalie. Paris et Washington, furieux, ont immédiatement démenti et le Major a commencé à filtrer les appels sur son téléphone portable. Il a très vite appris la langue de bois et nié avec énergie l’information de MSF selon laquelle cinq civils ont été tués et 47 blessés dimanche à la suite d’un raid de l’aviation kényane à Jilib. « MSF s’est laissé prendre à la propagande des Shebab », a-t-il affirmé avec un bel applomb, pendant que l’ONG ramassait les morts et soignait les blessés.

Drôle de guerre donc, dont nous ne savons rien ou pas grand-chose. Aucun journaliste n’a pu se rendre sur place à l’exception de quelques journalistes kényans « embedded » avec leurs soldats. Là encore, ils rapportent des informations à la limite du burlesque. Dimanche soir, peu après le raid meurtrier de l’aviation, un reporter nous expliquait à quel point la tâche des soldats était difficile, en raison de la chaleur. « Et en plus, ils doivent porter leurs armes », a-t-il ajouté compatissant. Et de continuer avec un hommage appuyé à l’infirmier du régiment, filmé en train de soigner un abcès sur la joue d’un soldat.

Des quelques offensives déjà menées, des blessés, de la boue qui embourbe, des embuscades tendues par les Shebab, des raids aériens, des civils en détresse, de tout cela il ne fût point question. Surréaliste… Il est donc à la fois frustrant et fascinant de suivre cette guerre étrange, en tentant de comprendre un tant soit peu le pourquoi du comment. Je m’y essaye en rencontrant des experts, politiques ou militaires, et en lisant inlassablement les sites internets somaliens en anglais, souvent bien informés.

Publicités

Une Réponse to “Drôle de guerre”

  1. TheBigBoss Says:

    Alors, bombardements français ou pas ???

    Bon, pour les américains, on le sait déjà, et depuis longtemps, qu’ils font des attaques ciblées à l’aide de drone partant d’Ethiopie… mais les français alors ?? C’est bizarre personne n’en parle ?

    Après, ce Monsieur Chirchir communique même avec Al-Shabab sur Twitter 🙂 – https://www.facebook.com/PeperukaBlog/posts/304848672860408

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :