L’adieu à Wangari

Des milliers de kényans sont venus rendre hommage à Wangari Maathai, incinérée samedi dernier. Le trublion (la trublione ?) de la politique kényane a finalement eu droit à des funérailles nationales, avec cortège officiel, haie d’honneur et hommages des plus hauts personnages de l’Etat.

Mais tout cela ne sonnait pas très juste. Je n’ai pas vu la cérémonie, retransmise à la télévision, mais il semble que la foule – qui elle la regrettait vraiment – ait été tenue à l’écart alors que les politiques – qui ne l’ont soutenue au mieux que mollement – paradaient. Cela a été le cas depuis le jour de sa mort d’ailleurs. Soudainement, les hommages ont plu alors que cette femme, exceptionnelle aux dires de tous, n’a jamais été nommée ministre à part entière ! Trop entêtée, trop honnête, sans doute. 

Le cortège est parti de Uhuru Park, tout un symbole puisque ce poumon vert situé en plein centre de la capitale a été sauvé par Wangari au terme d’un bras de fer avec le très autocrate président de l’époque Daniel Arap Moi. Lui qui l’avait traitée de « folle » à l’époque, a au moins eu la décence de ne pas paraître à son enterrement. Ca a le mérite de la franchise.

Fidèle à son combat de « Mère des arbres », Wangari Maathai a refusé d’être inhumée dans un cercueil de bois. Sa dépouille a été placée dans un long panier fait de bambou, tiges de papyrus et fibres de jacynthes d’eau. Puis elle a été incinérée dans l’intimité familiale. Contrairement à la tradition, son corps n’a pas été exposé en public, ce qui a beaucoup troublé nombre de Kényans, m’a confié Célestine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :