Lundi noir

Dure semaine pour le Kenya. Lundi, les habitants d’un bidonville de Nairobi ont repéré une fuite dans le pipeline qui passait sous leurs pieds. Sans réfléchir, ils se sont précipités avec leurs jerricans pour récupérer de l’essence. La vendre et c’était l’assurance de quelques jours de subsistance dans ce pays où la moitié de la population vit avec moins d’un dollar par jour.

Oui mais, cigarette ou autre, il y a eu une étincelle, et tout a explosé. Cent morts, au moins, et des dizaines de personnes gravement brûlées qui sont toujours hospitalisées. Les journaux kényans ont fait leur une sur la catastrophe, n’hésitant pas à montrer des photos de corps carbonisés à la limite du supportable.

Les hommes politiques ont défilé sur les lieux du drame avec une mine de circonstance. Et puis rien. Il se trouve que tout le monde savait que ce bidonville était établi au dessus d’un pipeline et que la catastrophe se produirait un jour ou l’autre. Des ordres d’évacuation avait été lancés sans être jamais appliqués parce que les politiciens locaux exigeait que le gouvernement reloge les personnes qui seraient expulsées.

Les éditorialistes, qui font office de seule opposition dans ce pays dirigé par un gouvernement de coalition,  sont tous montés au créneau pour dénoncer cette situation. Drame de la misère certes, mais surtout de l’irresponsabilité collective, ont-ils tonné.

Las, la classe politique kényane, dans son immense majorité, ne manifeste pas la moindre considération pour les plus pauvres. Sauf au moment des élections, où leurs votes sont alors courtisés à grand coups de promesses jamais tenues.

Publicités

Une Réponse to “Lundi noir”

  1. Bonnie Melvin Says:

    Shocking, and so sad. And, if it’s not indecent to say so, very well written.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :