Récapitulons

J’ai eu beau rester muette pendant plus d’un mois. Il s’en est passé des choses depuis la fin mars ! Je récapitule et j’antidate pour qu’on s’y retrouve…

Le 31 mars, après quelques jours d’hôpital pour moi (pour cause d’infection rénale), nous nous sommes envolés vers Paris. Enfin, pour être exacte, nous avons tenté de nous envoler pour Paris. Sans succès. Après deux heures d’attente dans un avion désespérément cloué au sol pour cause de panne du système électrique, nous avons dû regagner l’aéroport vers une heure du matin.

Vu l’heure, Kenya Airways nous a logés pour la nuit dans un grand hôtel de Nairobi, ce qui nous a donné l’occasion de tester le Laïko Regency, propriété du fond d’investissement public libyen. Décevant, avec ses salles de bains vieillotes et sa déco tape à l’oeil ratée. Noé s’est affalé sur un divan sans demander son reste et le lendemain à 8 heures, retour à l’aéroport pour un envol réussi cette fois.

Après sept mois d’éloignement, Paris m’a semblé plus suréaliste que jamais. Il me faut toujours un petit temps d’adaptation quand je rentre. La modernité de l’aéroport, les machines à café qui fonctionnent avec une carte de crédit (la première fois j’ai cru que c’était un distributeur d’argent), les routes si lisses qu’on a l’impression de glisser sur un tapis roulant, les voitures toutes neuves ou presque, les lumières, les échangeurs autoroutiers… L’écart technologique avec Nairobi est immense, plusieurs décennies au moins. Et à chaque fois – naïvement sans doute – je m’attriste et  me demande pourquoi, comment, le fossé a pu se creuser à ce point.

Mais on s’habitue vite au luxe et très vite on oublie. On a retrouvé les amis, nos familles et les spécialités bien françaises avec délices. Une escapade à Saint-Malo, notre port d’adoption, nous a permis de faire le plein de grand air et de caramel au beurre salé. Les parties de foot endiablées sur la plage ont malheureusement mal tourné. Le papa de Boris, n’hésitant pas à plonger sur le sable, s’est cassé le col du fémur et a dû passer le reste de la semaine sur un lit d’hôpital. Heureusement, il va mieux.

Boris est reparti mi-avril pour Nairobi et nous l’avons suivi une semaine après. Avec le plaisir de trouver à la maison des amis de longue date, venus en visite. Ensemble, nous sommes partis en safari à Nakuru, très belle réserve que nous avions visitée peu après notre arrivée au Kenya. Mais le temps gris de la saison des pluies rendait l’atmosphère très différente cette fois. Plus mystérieuse et presque écossaise parfois quand la brume voilait le lac et ses collines alentours. Les flamands roses avait pour la plupart déserté, allant pêcher plus au nord les algues dont ils sont friands et abandonnant la place à des milliers de pélicans.

 

Bon, comme on était en Afrique quand même, on a aussi vu des lions, des rhinos, des zèbres etc…

Publicités

2 Réponses to “Récapitulons”

  1. TheBigBoss Says:

    Etions à Nakuru aussi, dimanche et lundi matin… Très sombre en effet avec des nuages noirs entourant le lac, dommage pour la lumière doré.

    Vous avez raté le léopard sur l’arbre ???

  2. Tim d'HotelHotel Says:

    Je me lasse pas de voir des photos de ce si beau pays. Mon petit cochon se remplit, un jour c’est moi qui les prendrais !

    En tout cas merci pour ces récits qui montrent qu’on se rend plus vraiment compte de la « chance » qu’on a de vivre dans un pays où tout nous semble acquis et normal…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :