Bloody Sunday

Le titre barre la une du Daily Nation. Ce matin, le  Kenya est sous le choc d’un « dimanche sanglant ». Un attentat contre un rassemblement  d’opposants au projet de Constitution a fait cinq morts et 75 blessés hier soir, du jamais vu depuis les affrontements post électoraux de 2008.

Le camp des « Rouges » (opposants au projet, à l’inverse des « Verts ») avait mobilisé des centaines de partisans dimanche, rassemblés dans le parc Uhuru, en plein centre de la capitale. Parmi eux, beaucoup de femmes et d’enfants, venus à l’appel de plusieurs Eglises kényanes.  Ces dernières contestent une disposition de la nouvelle Constitution, qui autorise l’avortement en cas de danger pour la vie de la mère. Vers la fin de la manifestation, alors que la nuit tombait et que les principaux orateurs avaient quitté la scène, deux explosions ont retenti, à quelques minutes d’intervalle. Grenades ou engins piégés, on l’ignore encore.

L’attentat n’a pas été revendiqué et la police entame tout juste son enquête. Certains protagonistes des deux camps se sont mutuellement accusés d’être à l’origine de ces violences. « On veut forcer les Kényans à adopter cette Constitution », a immédiatement lancé le ministre de l’Education supérieure, William Ruto, héraut du camp du « Non ».  Côté « Verts », certains soupçonnent les opposants au texte d’une provocation destinée à les discréditer.

Personne ne sait et ne saura sans doute. Une seule chose est sûre, cet attentat provoque malaise et tensions. Ce matin, policiers et soldats étaient campés, bien en vue, à chaque carrefour de la ville. Pour rassurer la population j’imagine, même si ce déploiement de forces est toujours à double tranchant. Le référendum sur le projet de Constitution est prévu le 4 août et le débat devrait s’intensifier dans les prochaines semaines. L’avenir dira si cet attentat n’était qu’un acte isolé, ou s’il marque le début d’une nouvelle période de violences.  Ce qui serait un désastre pour le pays, à peine rétabli des affrontements sanglants d’il y a deux ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :