Safari Sevens



Un dimanche sous le signe du rugby
(ou du rrruby comme on dit à Toulouse en roulant le « r » et en avalant le « g », n’est-ce pas Frédérique ?). Chaque année à Nairobi se tient le Safari Sevens, un tournoi de rugby à 7 mettant aux prises les meilleurs équipes mondiales. J’ai beau être fan de ce sport depuis ma tendre enfance (contrainte et forcée par mon grand frère rugbyman), je ne connaissais pas cette variante du jeu, très populaire ici car l’équipe kényane de Rugby à 7 est l’une des meilleures au monde.

Le jeu se joue à sept donc, en deux mi-temps de sept minutes chacune. Cela semble court comme ça mais quand on voit à quel point les joueurs doivent sans arrêt galoper d’un bout à l’autre du terrain, on comprend mieux. Boris étant sur la touche (une mauvaise grippe), je me suis dévouée pour accompagner Joseph au stade. Et on s’est régalés (comme on dit à Marseille). On y a passé toute la journée, de 10h à 17h, car les matches entre les différentes poules se succédaient sans aucun temps mort. Seuls intermèdes: des danseuses kényanes qui venaient se trémousser joyeusement pour raviver l’attention du public un peu émoussée au fil des heures par les litres de bière ingurgités.

Et c'est qui là, au milieu des supporters ?


J’ai regretté
mon appareil photo (les photos qui illustrent ce post viennent toutes d’internet) mais le stade a la réputation d’être le paradis des pickpockets, je me suis donc abstenue de les tenter. Joseph et moi avons chaudement encouragé les deux équipes françaises: Grenoble et « Les Bleus », qui ont fait bonne figure même s’ils ont fini par s’incliner devant les Sud Africains et les Néo Zélandais (pas des demi-portions comme chacun sait, voyez plutôt la photo de leur « haka » plus haut:)


La finale a opposé
l’Afrique du sud au Kenya,

Sidney Ashioya marque l'essai de la victoire

devant un stade bondissant et chantant et sous une pluie si drue qu’on y voyait pas à trois mètres. Après un gros suspense et des prolongations, le Kenya, tenant du titre, l’a emporté 17 à 12.

Publicités

3 Réponses to “Safari Sevens”

  1. Frédérique Says:

    je ne vois pas Joseph sur la photo. Comment ça, ils l’ont pas recruté? Comment ça, il est trop jeune? Mais la valeur n’attend pas le nombre des années ma bonne dame! Qu’est ce que c’est que ces coach? Pires que Domenech.

  2. Claire Says:

    ça devait être génial de voir toutes ces grandes équipes de tout près!

  3. Jacques Says:

    Pour info: Le rugby à 7 va devenir sport olympique car c’est le rugby le plus pratiqué dans le monde = bien plus que le rugby à 13 ou à 15.

    Ce sport est magique et il donne des valeurs et des atouts pour la vie.

    Cependant on aime ou on n’aime pas ! mais quand on aime … on aime !

    Hier, je suis allé avec Matthieu voir le RC Orléans battre Oloron en 1/2 finale du championnat de France de Fédérale 1, c’est moins glamour mais c’était sympa et cela nous a consolé de la lourde défaite des bleus contre les boks.

    Trop fort ces Africains !!

    Haut les cœurs Joseph.

    Bises à vous tous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :