Ocampo back in town

Et oui le revoilà. Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo, est attendu demain samedi à Nairobi. Une visite cruciale puisqu’elle va donner le coup d’envoi aux investigations sur les violences post-électorales de 2008.

Alors que les autorités kényanes traînent les pieds depuis deux ans, Ocampo est déterminé à juger ceux qui ont tiré les ficelles de ces violences, qui ont fait plus de 1.000 morts et des centaines de milliers de déplacés. Après avoir présenté à la Cour une liste de vingt suspects, il a obtenu son feu vert fin mars pour lancer une enquête en bonne et due forme. Une équipe d’enquêteurs de la CPI est déjà sur place, pour rencontrer les différents témoins et réunir des preuves.

Courageux, ces témoins. Plusieurs ont fait l’objet de menaces, et certains sont sous protection policière depuis des mois. Car les suspects ne sont pas du menu fretin mais des personnalités haut placées, jusque dans les ministères.

Lors de son séjour, Ocampo doit rencontrer les deux principaux leaders du pays, le président Mwai Kibaki et son premier ministre Raila Odinga, rivaux politiques contraints à la cohabitation depuis les dernières élections. Le procureur visitera aussi plusieurs régions, notamment la Vallée du rift, théâtre des violences les plus meurtrières.

Il s’est aussi dit disposé à entendre la défense des principaux suspects, si ces derniers (à l’identité gardée pour l’instant secrète) souhaitaient le rencontrer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :