Le grand bazar internet

Quand j’ai commencé à travailler comme journaliste en France, internet balbutiait, bien loin de nos frontières. C’était le temps où, pour faire des recherches, on fréquentait les bibliothèques ou on se déplaçait pour consulter un expert, la préhistoire quoi ! Désormais, le premier réflexe du journaliste qui commence à travailler sur un sujet, c’est une rapide recherche sur Google (ou tout autre moteur du même acabit). Cela donne immédiatement une idée de ce qui a déjà été écrit sur le sujet en question, permet de dénicher les experts les plus compétents ou des sources bibliographiques.

C’est aussi une formidable source d’informations quand on veut écrire la biographie d’une personnalité, délicat exercice s’il en est. Mais quelle est la valeur de toutes ces « informations » disponibles d’un simple clic ? Pour faire un petit test, je me suis amusée à taper mon nom sur Google. J’ai trouvé des réponses des plus cocasses. Un lien vers « Le blog de Marie Wolfrom » par exemple. Chouette me suis-je dis, de la pub pour mon blog ! En fait, le lien renvoie sur le site de Mediapart, auquel l’AFP est abonnée, et qui m’a dotée d’office d’un blog, vide, dont je n’ai que faire.

Il y a aussi le site « 123people » qui annonce une fascinante rubrique: « Tout ce que vous devez savoir sur Marie Wolfrom ». Serais-je donc devenue une « people » à mon insu ? Las non. Au bout du clic, une page vide. Et sur un autre site, américain, me voilà bombardée journaliste de l’AFP en poste aux Etats-Unis, avec toute une liste de collègues virtuels… Mes tentatives de rectification resteront sans effet. 

Ma petite expérience est partiellement faussée. Je suis une anonyme et non pas une personnalité en vue, dont la vie est mieux connue. Mais elle m’a donné à réfléchir. Plus je fréquente internet, plus je suis fascinée et effrayée par cet invraisemblable fouilli mêlant le vrai, le faux, le caduque, le fantaisiste voire l’intox. Un grand bazar où l’on  trouve de tout mais où il faut plus que jamais trier, vérifier et ne rien prendre pour argent comptant.

Publicités

Une Réponse to “Le grand bazar internet”

  1. Frédérique Says:

    Ne te désole pas. Je vais de ce pas garnir à ma façon la rubrique « tout savoir sur Marie Wolfrom » sur le site 123 people. Des photos compromettantes, des anecdotes saignantes, des ragots pas ragoutants… Je vais me déchaîner!! (et le tout de manière farpaitement anonyme of course).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :