Big Brother en croisade contre la corruption

Des espions chargés de démasquer les fonctionnaires corrompus: c’est  la derrière arme (fatale ??) anti-corruption imaginée par le gouvernement kényan. Pour lutter contre ce fléau généralisé, dont je vous ai déjà parlé dans un précédent  post, le gouvernement a mis en place une unité spéciale composée de policiers et de fonctionnaires (que l’on espère au dessus de tout soupçon…). Ils seront chargés d’enquêter sur tous les faits de corruption dénoncés par le public et de « tester » les services ou fonctionnaires incriminés. Ce qui veut dire qu’il se pointeront incognito et proposeront des dessous de table pour voir si la personne suspecte est corrompue ou non.

Le programme a déjà été lancé dans l’Agence d’approvisionnement en produits médicaux, dans les services de l’Immigration et dans deux hôpitaux de province. Le quartier général de la police et le Parlement seront les prochains sur la liste. A terme, 450 ministères et administrations devraient être passés au crible.

Le fait d’annoncer publiquement que telle ou telle administration sera testée peut surprendre (on imagine que les corrompus du secteur en question se tiendront à carreau pendant un certain temps) mais à y bien réfléchir c’est plutôt malin. Les moyens humains et techniques n’étant certainement pas à la hauteur de ce phénomène aux allures de pieuvre, mieux vaut laisser planer une menace un peu diffuse en espérant une forme d’auto-censure.

Tous les fonctionnaires pris en flagrant délit de corruption ne seront pas systématiquement poursuivis (les tribunaux seraient engorgés) mais ceux dont l’honnêteté sera prouvée seront promus, a expliqué le patron de la commission de lutte contre la corruption (Kenya Anti-Corruption Commission).

Le système a déjà fait ses preuves, selon lui. Un programme similaire, lancé au sein de la police de New York aux Etats-Unis voilà plusieurs années, aurait permis de diviser de moitié les faits de corruption. 

« La prochaine fois que vous serez tentés de demander un pot-de-vin, réfléchissez-y à deux fois », conclut, en s’adressant directement aux suspects, l’article du Nation consacré à cette initative. Big Brother est en marche !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :