Watamu

Je n’écris plus depuis quelques jours car nous avons quitté Nairobi samedi dernier pour une semaine de vacances. Direction la côte de l’Océan indien, ses plages de sable blanc et ses cocotiers. C’est notre deuxième séjour dans cette région, après notre escapade à Lamu en décembre. Cette fois nous avons choisi la station balnéaire de Watamu, à une vingtaine de kilomètres au sud de Malindi (CF carte). Le coin est censé être un peu moins touristique que Mombassa, il l’est quand même mais la région est belle. Malindi, où nous avons fait un saut lundi, a été surnommée la petite Italie car elle est prise d’assaut par nos voisins transalpins. On y trouve pizzas et gelati à gogo et des beach boys qui interpellent le touriste en italien, ce qui surprend un peu au début.

Passage obligé de Malindi: le Pilier de Vasco de Gama, pyramide blanche érigée en 1498 par le navigateur qui a fait étape dans ce port avant sa traversée vers l’Inde. Ces voyages, ces échanges et l’héritage qu’ils ont laissé, c’est l’aspect le plus intéressant de cette région côtière.

Autre témoignage passionnant de cette période, la ville ancienne de Gedi à quelques kilomètres à l’intérieur des terres. Elle a été fondée au XIVe siècle par des Arabes venus d’Oman, et plus de 3.000 personnes y vivaient avant son abandon, trois ou quatre siècles plus tard pour des raisons encore obscures (manque d’eau, épidémie, attaques par des tribus somaliennes…). Maisons et mosquées (la ville en comptait six !) sont encore parfaitement visibles, même si de nombreux pans de murs se sont écroulés. Elles ont été construites avec des coraux. Les archéologues y ont découvert moult objets témoignant de la nature cosmopolite de la région: des ciseaux espagnols, une lampe à huile indienne, des porcelaines chinoises… On peut les admirer dans un petit musée sur place.

Watamu est aussi célèbre pour son parc marin, que nous avons visité mercredi. Malheureusement les fonds ont souffert du tsunami, beaucoup de coraux ont été détruits.

Publicités

3 Réponses to “Watamu”

  1. céline Says:

    C’est pas pour dire, mais un billet aussi alléchant sans la moindre photo de ville en ruines construite en coraux ou, allez, de beach boy, c’est très frustrant! Mais je sais que la technique n’est pas toujours à la hauteur alors je patienterai…

  2. frederique Says:

    Le diaporama fonctionne parfaitement, bravo! Très bonne idée que d’avoir inséré une carte, on peut mieux « visualiser » votre périple. Le petit suit bien, non? Les squares parisiens vont lui sembler bien tristes à son retour…
    Comme le dit Céline, on attend les photos de la ville de coraux en ruines (et tant que tu es à trafiquer sur ton ordinateur, glisse également quelques photos des beach boys…)

    • mariewolfrom Says:

      Mais elles y sont les photos des maisons aux murs de coraux en ruine ! C’est juste que les coraux sont gris et pas multicolores, désolée si tu t’attendais à une ville rose c’est raté (de toute les façon ton Toulouse est insurpassable en la matière !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :