Petite histoire d’un tube kényan

Ce week-end, une des plus célèbres chansons du pays, « Kenya Hakuna Matata », a fêté ses trente ans. Elle a été  composée par le musicien kényan Teddy Kalanda Harrison pour apprendre aux touristes venus se prélasser sur les plages de Mombassa quelques mots de swahili, en s’amusant. Une mélodie facile à retenir, des paroles répétitives: une petite chansonnette sympa et sans prétention, pensait son auteur. Il a été pris de court par son succès. Enregistrée en février 1980, la chanson a connu une carrière fulgurante, consacrée par un disque de platine (plus de 100.000 disques vendus) en 1987.

Jambo Salut
 
Jambo, Jambo Bwana, Salut, Salut Monsieur,
Habari gani, Comment ça va,
Mzuri sana. Très bien.
 
Wageni, mwakaribishwa, Etrangers, vous êtes les bienvenus,
Kenya yetu Hakuna Matata. Dans notre Kenya y’a pas de problème.
 
Kenya nchi nzuri, Le Kenya est un beau pays,
Hakuna Matata. Y’a pas de problème.
 
Nchi ya maajabu, Un pays merveilleux,
Hakuna Matata. Y’a pas de problème.
 
Nchi yenye amani, Un pays en paix,
Hakuna Matata. Y’a pas de problème.
 
Hakuna Matata, Y’a pas de problème,
Hakuna Matata. Y’a pas de problème.
 
Watu wote, Tous les gens,
Hakuna Matata, Y’a pas de problème,
Wakaribishwa, Sont les bienvenus,
Hakuna Matata. Y’a pas de problème.
 
Hakuna Matata, Y’a pas de problème,
Hakuna Matata. (mpaka mwisho) Y’a pas de problème. (jusqu’à la fin)

Cette chanson, un guitariste nous l’a chantée dans notre lodge de Masaï Mara.  A peine avait-il fini qu’il s’est fait rabrouer par le barman. Pour beaucoup de Kényans, cette chanson a un goût amer. Si dans les années 80, on pouvait célébrer la douce vie au Kenya, les paroles « Un pays en paix », « merveilleux » et « sans aucun problème », ne sont plus tout à fait d’actualité. Tout le monde garde en mémoire ici les sanglantes émeutes d’il y a deux ans, les affrontements interethniques, les centaines de morts, les dizaines de milliers de déplacés.  Une nounou de la résidence tournait récemment la chanson en dérision : « on n’a pas d’argent », « hakuna matata (Y’a pas de problème) », « on n’a pas de boulot », « hakuna matata », etc… 

La chanson a connu une belle carrière à l’étranger. Plus de 20 versions en ont été tirées, dont une du groupe Boney M. Mais l’auteur de la chanson n’a pas souvent vu la couleur des royalties, déplorait-il ces derniers jours dans une interview. Allez pour finir en beauté, la version Boney M, très « eighties » !

Publicités

3 Réponses to “Petite histoire d’un tube kényan”

  1. claire Says:

    je sens que ce tube va m’accompagner dans les divers services où je vois plein de gens très sérieux en ce moment. Le hic c’est que si j’arrive en dansant sur « Hakuna matata » ils vont me mettre chez des docteurs d’un genre différent; sauf s’il y a un kenyan dans le coin pour me sauver. Je vais essayer quand même…

  2. frederique Says:

    Je ne peux pas écouter le son (j’arrive pas à le mettre sur mon ordinateur) mais je regrette bien! J’aurais tellement écouter la version Boney M.

  3. yibus Says:

    Et dire que l’admirateur de disco que je suis ne connaissait pas cette chanson de Boney M…. Fort peu disco, il est vrai. Merci bien, en tout cas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :