Back in Nairobi

Nous sommes rentrés ce matin à Nairobi, passant de la neige parisienne à la pluie tropicale. Il pleut en effet beaucoup depuis quelques jours, ce qui est inhabituel en cette période de l’année où le temps est censé être chaud et sec. Mais bon, tout le monde le sait, le climat fout le camp quoi qu’en disent les sceptiques. Il y a deux jours, je faisais la queue dans une boucherie à Paris et une dame toute mise en plis ironisait: « on nous parle toujours de réchauffement climatique mais on n’a jamais autant gelé qu’en ce moment ». Demandez aux Africains s’ils ont de plus en plus froid lui ai-je vertement répliqué. Non mais, il y a un monde, au delà des frontières de l’hexagone !

Il pleut donc à Nairobi mais nous avons eu une belle accalmie dans la journée. Ca tombait bien car il y avait une fiesta dans notre compound pour les deux ans de Sarah, la petite fille d’un couple franco-camerounais. Les enfants s’en sont donné à coeur joie sur le « Bouncy castle » (difficile à traduire ça: château rebondissant, forteresse sautante ? Si vous trouvez mieux je prends). Joseph commence à bien maîtriser le salto avant. Quant à Noé, il s’est immergé avec bonheur dans la piscine à bille pendant que je dévalisais le buffet camerounais…

Publicités

4 Réponses to “Back in Nairobi”

  1. céline Says:

    Non, non, la dame de Paris a raison de se plaindre, moi je dis (en plus, tout le monde adore tellement parler du temps qu’il fait).
    Moi-même, tiens, j’eusse aimé qu’il fît plus chaud à La Nouvelle-Orléans la semaine dernière, mais c’est encore bien pire maintenant, et en Floride, les iguanes gelés tombent des arbres…
    Cette vague de froid n’en finit pas (sans parler de la neige à Séville, ma bonne dame). Allez donc négocier un accord sur le réchauffement climatique dans cette ambiance. Et à Copenhague en plus, au lieu de faire ça à Perth ou Atacama… Bon, c’était la séance météo et grognonnerie.
    En attendant, je vous souhaite à tous les 5 une excellente année. Plein de bises

  2. Virginie Says:

    J’aurai volontiers tenté le salto avant! ;))))

  3. France Says:

    Enfin, je peux apporter une petite information. J’ai déjà eu à traduire des textes pour un magazine d’entreprise où il était question, lors de fêtes organisées pour le personnel, du « bouncy Castle – Hupburg en allemand . Après bien des recherches, j’ai trouvé « château trampoline » ou « château trampoline gonflable » ou « aires de jeux gonflables » ou « structures gonflables » etc.. » Passionnant, non ?
    Quel est le pourcentage hommes-femmes au Kenya ? Les « défenseurs » de la polygamie disent que les femmes en « surnombre » trouvent ainsi un protecteur, un appui, un soutien etc. Sans doute/peut-être faux. A quand le matriarcat ? Mais avons-nous envie d’avoir plusieurs hommes ???
    Bonne année et gros baisers.

    • mariewolfrom Says:

      Grand merci France. J’aurais du penser à ma traductrice préférée ! Très chic le château trampoline, j’adopte. Biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :