Bougainvillées et bidonvilles

Acacia, bougainvillée: non non mon blog ne vire pas au précis de botanique (même si Boris souhaitait que je vous parle des baobabs). Mais comment ne pas évoquer les bougainvillées ? Ici, ils sont partout, dégringolent des murs, colonisent le moindre talus. Cette photo, je l’ai prise peu après notre arrivée dans Mzima Springs, une de mes rues préférées dans les quartiers résidentiels. C’était la fin août, il faisait gris et frisquet, et ces buissons colorés égayaient la ville.

Pas question cependant de faire l’impasse sur un autre mot en B, malheureusement d’actualité ici, celui de bidonville. Des bidonvilles, il y en a plusieurs à Nairobi. En fait, la ville en est cernée. Le plus gros est celui de Kibera, avec environ un million d’habitants. Il dispute à Soweto le triste titre de plus grand bidonville d’Afrique. Je l’ai traversé une fois en voiture et suis restée bouche bée. C’est une véritable ville, avec des boutiques en tout genre (boucher, coiffeur, téléphonie…) installées entre quatre murs de torchis et sous un toit de tôle, peuplée d’habitants d’une extrême pauvreté. La moitié de la population kényane vit sous le seuil de pauvreté, et le pays est l’un de ceux où le fossé entre riches et pauvres est le plus important. Je ne fais que survoler ces sujets cette fois-ci mais ils méritent qu’on s’y arrête plus longuement. Je vous en reparlerai.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :