Week-end

Nous avons passé un très bon week-end. Samedi, journée farniente de luxe avec buffet délicieux au bord de la piscine (chauffée) d’un grand hôtel du centre-ville. C’était assez ruineux mais très agréable de pouvoir enfin nager. Il y a bien une petite piscine dans notre résidence mais l’eau est gelée et la météo n’était pas très propice.

Dimanche, nous avons passé la journée au lac Naïvasha, situé au nord-ouest de Nairobi, à environ 1h30 de route. C’est Tadju notre chauffeur qui nous y a conduits.

Le lac se situe dans la vallée du Rift, cette faille sismique très impressionnante qui traverse une bonne partie de l’Afrique. D’en haut on l’aperçoit cerné de centaines de serres blanches, où sont cultivées la majeure partie des fleurs coupées qui atterrissent ensuite sur nos marchés. Mais pour les faire pousser les entreprises pompent sans vergogne les eaux du lac qui a rétréci de plusieurs kilomètres ces dernières années. De quoi vous dégoûter d’acheter des fleurs…

Après un repas sous les acacias centenaires d’un très beau resort, nous sommes partis en excursion sur ce qui fut une île, « Crescent Island », devenue péninsule en raison du manque d’eau. La courte traversée (10 mn) s’est faite en pirogue à moteur, avec Noé dans le porte-bébé. Juste avant le départ nous avons aperçu quelques hippopotames qui paressaient à quelques mètres du rivage. Sur l’île nous attendait Moses (Moïse), qui y travaille comme guide depuis 16 ans.

Historiquement les hippopotames constituaient, avec des centaines de variétés d’oiseaux, la seule faune du lac. Mais pour les besoins du tournage du film Out of Africa, des girafes, des zèbres, des gnous et autres antilopes ont été importés sur l’île, où ils sont restés, à l’abri des prédateurs. Nous avons donc pu voir tous ces animaux en nous balladant à pied et nous approcher à quelques mètres des girafes, fascinées par la poussette de Noé. Nous avons aussi vu un énorme python (près de 5 mètres de long), qui sommeillait sous un tas d’épineux. Joseph a trouvé un crâne de gnou et un autre de gazelle (avec les cornes dans les deux cas) et, ravi, les a ramenés comme trophées. Autre « trésor » du jour: de la peau de python abandonnée au cours d’une mue. Bref un avant-goût de safari qui nous a tous réjouis.

Cette semaine, retour à la vraie vie. Boris prend lundi les manettes du bureau de l’AFP (la semaine dernière il travaillait en doublon avec son prédécesseur) et mardi les enfants rentrent à l’école Braeburn. Je viens de finir de coudre les étiquettes « Bachorz » sur leurs uniformes (chemises, jupes, pantalons, casquettes, polos, shorts, pulls…).

Publicités

Une Réponse to “Week-end”

  1. French Kiss « Hakuna matata… ou presque ! Says:

    […] lieu magique dont je vous avais déjà parlé dans l’un de mes tous premiers posts . Nous y avons admiré deux girafons de un et deux mois, et un vieux mâle curieux, qui nous a […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :